Roubaix sous surveillance

Le 22 février dernier, l'UMPiste Guillaume Delbar – nouveau maire de Roubaixa adressé ses condoléances et celles de « l'ensemble de l'équipe d'un Avenir pour Roubaix » à son ami défunt Bernard Dewaele. L'homme nous est présenté comme un « fidèle serviteur de Roubaix et des victimes roubaisiennes pendant plus de 30 ans ». Or il est aussi connu pour avoir fondé « Les Chevaliers de Roubaix », il y a plus de 30 ans justement. Au départ c'est une sorte de groupuscule qui veut combattre la délinquance en faisant le coup de poing, voire la ratonnade selon certaines personnes qui ont connu cette époque. Puis « Les Chevaliers de Roubaix » deviennent une association qui promeut l'idéologie sécuritaire dans la ville, notamment pour l'installation de caméras de vidéosurveillance. Par la suite, Dewaele, qui aurait participé « aux réflexions » concernant la création des brigades anti-criminalité, devient l'expert en sécurité de la droite roubaisienne, et devait logiquement figurer sur la liste de Delbar. Ceci dit, son décès n'empêchera pas le maire de poursuivre son action, par exemple en doublant le nombre de caméras et en créant la « vidéo-verbalisation ». L'Avenir de Roubaix passe sous surveillance.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Informations supplémentaires