A+ A A-
  • Catégorie : Brèves

La peur ne change pas de camp

Dans le dernier Lille Magazine (n°68), organe de propagande de Martine Aubry, les élus du « Groupe  socialiste, Radical, Citoyen et Personnalité » se fendent d’une (très très) grande tribune dédiée entièrement au problème de… l’insécurité. La première phrase donne une idée assez claire de ce qui, de nos jours, s’appelle « socialisme » : « L’insécurité gagne du terrain dans notre pays ». On le voit, les élus municipaux ont bien retenu l’enseignement de leur patronne qui, lors de son discours à l’université d’été de La Rochelle en août dernier, déclarait : « Quand tout va mal, il faut faire peur »… Du FN au PS en passant par l’UMP, tout va donc très mal.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir